Phoenix

Le monde et le pouvoir
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Iran : la grande surenchère

Aller en bas 
AuteurMessage
Thermic



Nombre de messages : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 18/09/2005

MessageSujet: Iran : la grande surenchère   Dim 2 Avr 2006 - 22:50

Bonjour,


Depuis que le Conseil de sécurité de l’ONU a ordonné à l’Iran de mettre fin à ses expériences sur l’enrichissement on assiste de part et d’autre à une dangereuse surenchère qui n’est pas sans rappeler celle précédant la seconde guerre du Golfe.
Les Iraniens entament de grandes manœuvres militaires et multiplient les effets d’annonce peu crédibles tandis qu’Anglais et Américains se montrent de plus en plus menaçants.


L'Iran va lancer une importante manœuvre militaire dans le Golfe

2006-03-30 10:03

L'Iran va lancer une importante manœuvre militaire dans le Golfe à partir de vendredi, a rapporté mercredi l'agence de presse officielle IRNA.

L'amiral Morteza Saffari, Commandant des forces navales de l'unité d'élite de l'Iran, Corps des gardes révolutionnaires islamiques (CGRI), a indiqué que les forces terrestres et navales des CGRI, les Forces armées et les Forces disciplinaires (police) prendraient part à l'exercice.

La manoeuvre se déroulera jusqu'au 6 avril près des côtes du Golfe et plus de 17 000 soldats et 1500 navires y participeront.

"L'ensemble des forces armées sont prêtes à défendre l'intégrité territoriale de la patrie", a annoncé l'amiral Saffari.

http://fr.chinabroadcast.cn/181/2006.../101@93987.htm


Téhéran annonce avoir mis au point la torpille sous-marine la plus rapide du monde

AP | 02.04.06 | 17:53
TEHERAN (AP) --

L'Iran annonce avoir testé avec succès une torpille à grande vitesse, affirmant qu'il avait la possibilité de détruire n'importe quel navire de guerre.

Selon le général Ali Fadavi, numéro deux de la Marine des Gardiens de la révolution, il s'agirait de la torpille la plus rapide du monde. La vitesse indiquée, 360 km/heure, est équivalente à celle du VA-111 Shkval russe, mis au point en 1995 et qu'on estime être le plus rapide à ce jour. On ne savait pas si le nouvel engin iranien était basé sur la technologie russe du Shkval.

"Elle a une tête très puissante destinée à frapper de gros sous-marins. Aucun navire de guerre peut échapper à cette torpille", a déclaré le général Fadavi à la télévision d'Etat.

Vendredi, un autre général des Gardiens de la Révolution avait pour sa part annoncé la mise au point et le premier essai réussi d'un missile à têtes multiples capable d'échapper aux radars et de frapper simultanément plusieurs cibles, le Fajr-3.

Cette série d'essais intervient dans le cadre d'importantes manœuvres militaires de dizaines de membres du corps d'élite des Gardiens de la révolution.
Le tout coïncide avec un regain de tension entre Téhéran et l'Occident autour du programme nucléaire iranien. Le Conseil de sécurité de l'ONU a exigé de l'Iran qu'il suspende ses activités d'enrichissement d'uranium, mais Téhéran a répondu que ses activités n'étaient "pas réversibles".

http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20060402.FAP7786.html



Téhéran annonce la mise au point d'un missile capable d'échapper aux radars

AP | 31.03.06 | 12:55


TEHERAN (AP) -- L'Iran a testé avec succès un missile mis au point en Iran et capable d'échapper aux radars, a annoncé le chef de l'aviation des Gardiens de la révolution, vendredi.
"Aujourd'hui, un objectif remarquable des forces de défense de la République islamique d'Iran a été atteint avec le tir réussi d'un nouveau missile doté de plus grandes capacités technologiques et tactiques que ceux produits jusqu'ici", a souligné le général Hossein Salami à la télévision d'Etat. AP

http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20060331.FAP7408.html


Londres étudie des frappes éventuelles contre l'Iran (presse)
(Belga)

LONDRES 02/04 (BELGA/AG) = Le gouvernement britannique tiendra une réunion secrète lundi avec les responsables de ses forces armées pour discuter d'éventuelles frappes aériennes contre l'Iran, a rapporté le Sunday Telegraph, citant un haut responsable des Affaires étrangères. La réunion permettrait d'étudier les conséquences de telles frappes pour détruire la capacité de l'Iran à fabriquer la bombe atomique, ajoute l'hebdomadaire britannique. Le haut responsable cité par la Sunday Telegraph a estimé que des frappes aériennes, sous conduite américaine, seraient "inévitables" au cas ou l'Iran ne se plierait pas à l'injonction mercredi du Conseil de sécurité de l'Onu de mettre fin à ses activités d'enrichissement de l'uranium dans les 30 jours.(KEN)

http://actuality.skynet.be/index.html?l1=actuality&l2=today&l3=all&l4=home&a=viewmessage&p1=58577



"Divine Strike"* : une décision politique
vendredi 31 mars 2006, 22h37

La décision des Etats-Unis de procéder au mois de juin prochain à des essais sous le nom de code "Divine Strike" - explosion non-nucléaire extrêmement puissante - est sans doute politique, a estimé vendredi dans une interview à RIA Novosti Anatoli Tsyganok.

"Il pourrait s’agir d’une démarche destinée à intimider l’Iran, la Corée du Nord ou d’autres régimes qui n’ont pas l’heur de plaire aux Etats-Unis", a notamment déclaré le directeur du Centre des prévisions militaires (Russie).

Et d’ajouter que cette "décision des Etats-Unis pourrait être examinée dans le contexte du document publié la semaine dernière et renfermant l’avis de toute une série d’experts américains affirmant que l’Amérique dépasse à l’heure actuelle la Russie et la Chine pour le niveau des armements".

Quoi qu’il en soit, a dit Anatoli Tsyganok, la Russie n’imitera pas l’exemple américain et ne procédera pas à des essais similaires.

"Nous avons signé le Traité de non-prolifération des armes de destruction massive, et l’utilisation d’une arme conventionnelle dont la puissance est équivalente à celle d’une petite explosion nucléaire peut être évaluée comme le non-respect des accords enregistrés", est persuadé l’expert militaire russe.

Qui plus est, Anatoli Tsyganok n’exclut pas que ces projets du Pentagone, une fois réalisés, "puissent provoquer un nouveau regain de tension dans le monde, et en premier lieu au Proche-Orient".

Le 2 juin prochain, il est prévu de procéder au Nevada (NTS) à l’explosion d’une charge conventionnelle de quelque 700 tonnes ("Divine Strake"), rapporte la chaîne de télévision CBS.

Les essais en question font partie des travaux en cours aux Etats-Unis de mise au point une arme capable de détruire des ouvrages souterrains déployés en profondeur, fait remarquer la CBS.

Publié en novembre 2005, un document préparé par le département de l’Administration nationale pour la sécurité nucléaire dans l’état de Nevada note que "les adversaires potentiels des Etats-Unis utilisent de plus en plus dans leur stratégie défensive des tunnels et des bunkers souterrains - ouvrages fortifiés déployés en profondeur".

Ce même document insiste sur le fait que les USA doivent pouvoir détruire de tels ouvrages et indique qu’une directive appropriée a été signée par le Président des Etats-Unis, George W. Bush, en été 2004.

http://www.armees.com/+Divine-Strike-une-decision-politique,5288+.html


* Divine Strike ou Strake, vous trouverez les deux versions. Pour la petite histoire strake ne veut rien dire, c’est au mieux un synonyme obsolète de streak qui pourrait dans ce contexte se traduire par « tendance ». C'est aussi une pièce faisant partie de la structure des avions ou des bateaux. D’autres suggèrent plus simplement une erreur de frappe du Pentagone.
Il est a noter que Zarkaoui, l’homme le plus détesté de l’Amérique avait qualifié le cyclone Kartrina de « divine strike ». Serait-ce la réponse la réponse du berger à la bergère ? Ça ne m’étonnerais pas plus que ça.

Plus sérieusement il est annoncé par le Pentagone que l’explosion produira un épais nuage de poussière en forme de champignon. Or cette forme est la caractéristique par excellence d’une explosion nucléaire.

Pour l’heure il n’est pas question de fabriquer une bombe conventionnelle de cette puissance. Il faudrait près de 20 camions semi-remorques pour transporter une pareille charge. Le but est en réalité de contourner les traités internationaux interdisant les tests nucléaires. La charge sera introduite dans un tunnel sous une montagne. Le but est de tester l’impact de l’explosion sur des structures dures comme le granit. Il faut voir cet essais comme un épisode de plus de la guerre des tunnels et autres ouvrages profondément entourés.

Je constate aussi que ce test aura lieu dans le Nevada (Las Vegas), état qui présente les caractéristiques climatiques et géographiques les plus proches de celles de Téhéran. Climat aride, milieu semi-désertique et chaînes de montagnes.

Il me semble qu’il s’agit là d’un dangereux précédent (un de plus) qui tôt ou tard permettra à d’autres états de pratiquer des tests semblables ou de carrément sortir des traités internationaux.

Ces tests confirment aussi mon impression première : si guerre contre l’Iran il y a ce ne sera pas une guerre d’occupation comme en Irak mais une guerre de frappes « préventives » de grande puissance. Etant donné que de nombreuses installations sont situées dans ou près des villes il faut s’attendre à de très grosses pertes civiles. Pourra-t-on encore parler de collatéral dans ce cas là ?


Th.


Dernière édition par le Dim 2 Avr 2006 - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thermic



Nombre de messages : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 18/09/2005

MessageSujet: Re: Iran : la grande surenchère   Dim 2 Avr 2006 - 23:22

Re,


L'excellent site Global Security détaille toute l'expérience. Plans, nature de l'explosif et buts. Pour ceux qui auront la patience.

Il ressort de ce document que le test est bien destiné à modéliser des impacts nucléaires. Le site propose des liens vers les bombes qui pourraient servir dans la réalité.

Toutefois je me pose une question: un explosif classique brûle de l'oxygène. Une pareille quantité confinée dans des tunnels trouvera-t-elle assez de comburant ? Brûler l'oxygène faisait justement partie des avantages et effets recherchés jusqu'à présent. Même épargné par l'explosion les combattants mourraient d'asphyxie. Mais les quantités étaient relativement faibles.

L'explosif utilisé ici est de l'ANFO (Amonium Nitrate - Fuel Oil), un bi-composants que l'on mélange juste un peu avant l'emploi. Il remplace depuis des années la dynamite dans l'industrie minière. Mais contient-il tout ce qu'il faut dans ses molécules pour une explosion de cette ampleur ?

Bref, à vous de voir:


http://www.globalsecurity.org/wmd/ops/divine-strake.htm


Th.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauser



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Iran : la grande surenchère   Mar 4 Avr 2006 - 11:41

Bonjour Thermic
Intox pure et dure ? Ou effet d’annonces je n’ose me prononcer mais détenir une arme même la plus performante du monde ne signifie rein
Sauf à la posséder en plusieurs exemplaires exception faites des ADM et encore. En effet toutes les armes « révolutionnaires » engagées sur le terrain n’ont offert qu’un avantage très temporaire à son utilisateur . De l’apparition de l’étrier au armes secrètes allemandes L’adversaire c’est toujours adapté ; soit en copiant l’arme et dès lors le jeu est du domaine de la production industrielle . Ou et c’est généralement la première étape en trouvant la parade .
Prenons au cas par cas . La fameuse torpille la plus rapide du monde . Que les iraniens aient copié l’engin russe en résolvant ses maladies de jeunesse ou qu il s’agisse du production purement nationale n’est pas la question .
Les questions sont de deux ordres .
La quantité de combien de ses engins disposent t ils ? La perte même certaine d’un ou deux navires est bien incapable de stopper la Navy et bien loin d’entamer son capital que ce soit en terme de tonnage ou de capacité de destruction . Comment la délivrer ? je ne connais pas l’état de la marine iranienne mais le nombre de submersibles ne doit pas être conséquent .
En plus un engin affichant une telle vitesse et par petit fonds ne brille pas par la discrétion . Dans un tel cas l’on en est à la politique de l’échange quasi certain mon sub contre ? A ce jeu contre les USA si ces derniers sont engagés dans une optique de guerre totale aucune nation au monde ne peut gagner . En plus si l’engin n’est pas à changement de milieu quelque soit le nombre des sous-marins iranien il faut le diviser par 3 . Règle quasi absolue de toutes les marines du monde : soit 1 en mer , 1 à terre avitaillable dans un délais de quelques heures à 2/3 jours et un en grand carénage indisponible avant ? Ici pas besoin d’un ordinateur ,admettons que les iraniens disposent de 15 subs . Ils ne peuvent pas en avoir plus de 3 en patrouille . Ils disposent d’une autre option de négliger les grandes révisions alors ils peuvent doubler le nombre d’engins à la mer mais que durant un temps limité . Si les stratèges politique américains ne brillent pas toujours par leur clairvoyance les militaires se servent de leurs cerveaux et dans le cas rien de plus simple .
Soit je frappe sans préavis les bâtiments à quai . C’est plus simple je sais où ils sont et une volée de missiles règle le cas . Soit en cas de crise je joue le pourrissement . Car si je ne peux utiliser de base alliées proches mes effectifs me permettent de maintenir une flotte sur site suffisante pour obliger mon adversaire à rester en mer . Tout en gardant deux autres masses de manœuvre l’une en entretient au plus prés l’autre en chemin entre l’un des deux points . En suite il me suffit d’attendre la date de péremption des batteries par exemple pour frapper les engin à terre .
Dans le cas d’un missile à têtes multiples et indétectable aux radars .Je suis des plus dubitatif A quoi peut il servire ? La technologie des ogives mirvées
Est la plus délicate à maîtriser en balistique . Sauf à balancer de coûteux projectiles n’importe où ils doivent être capable de manœuvrer sur leurs trajectoires et d’atteindre une cible avec précision . Celle-ci étant fonction de la charge emportée et du but visé plus la cible est de faible dimension ou durcie et la charge faible plus la précision doit être grande .Mais ceci implique un autre cas de figure qu’y a-t-il dans les ogives . Dans le cas d’un explosif classique L’on est sans doute face à l’un des pétards les plus coûteux du monde . Car admettons 1 tonne d’explosif par ogives et ici je suis d’un optimisme frôlant l’asile s’est le poids total d’une tête de SS 20 environ touts systèmes compris . Quels effets en attendre sur une ville ou une base militaire ? D’où deux solutions soit viser avec une précision quasi métrique des objectifs à forte valeur ; soit utiliser du non conventionnel avec le risque de réplique de l’adversaire dans le même registre. . Il ne faut pas oublier qu’ayant officiellement renoncé au chimique et au biologique les USA pour peux que l’engin iranien puisse les atteindre riposteraient par la seule arme de destruction massive en leur possession le nucléaire . Dans le cas d’Israël en plus d’une vitrification certaine d’un nombre à déterminer de cibles iraniennes, et les connaissant un peux il applique la loi du talion avec un taux d’intérêt qui tient de l’usure . Cet engin est sans utilité sans charges nucléaire ou biologique le chimique étant bien souvent aussi lourd et encombrant que les explosifs classique la seule différence résidant dans le taux de morbidité entre les deux . En gros j’assimilerais le missile à V2 allemand une réussite technique sans utilité sur le cours du conflit si il avait été doté d’une ogive nucléaire nous mangerions de la choucroute à ce jour
Le tout associé à des déclaration de manœuvres mettant en jeu une grande parti des forces iraniennes tient soit de l’inconscience pure Ou d’un calcul réaliste acculer les américains à une guerre dont ils ne veulent pas pour le moment . remarquez le calcul est simpliste les américains sont englués en Irak ,ils ne peuvent rien au sol contre nous sauf à choisir entre le maintient de certains de leurs engagements et la conscription . L’Europe n’interviendra pas ni la Chine ou la Russie pour des bases questions d’économie et ou de politique intérieure . Le raisonnement se tient sans être brillant .Trop de variables peuvent intervenir en plus aucun plan de guerre ne survit au premier coup de feu …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Iran : la grande surenchère   

Revenir en haut Aller en bas
 
Iran : la grande surenchère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grande Tétée 2010 - Lyon
» Opération de police de grande ampleur à Villiers-le-Bel
» Charia en Grande-Bretagne
» CHerche barnum ou grande tente pour petite fête
» Images de Grande Choule.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix :: Général-
Sauter vers: