Phoenix

Le monde et le pouvoir
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dissensions entre el-Zarkaoui et les insurgés irakiens.

Aller en bas 
AuteurMessage
Fritz
Admin


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Dissensions entre el-Zarkaoui et les insurgés irakiens.   Mer 1 Mar 2006 - 0:15

Bonjour à tous,


Le Figaro publie aujourd'hui un papier intéressant
sur El-Zarkaoui.

Citation :

La stratégie de Zarqaoui contestée au sein de la guérilla

Arnaud de La Grange
28 février 2006

La violence indiscriminée du chef d'al-Qaida en Irak crée des divisions parmi les insurgés.


LUI QUI AIMAIT se mettre en scène en train d'égorger des otages occidentaux, qui multipliait invectives et anathèmes sur Internet,
est désormais bien silencieux. Abou Moussab al-Zarqaoui serait-il en perte de vitesse sur le terrain irakien ?
C'est la question que se posent aujourd'hui tous les services de renseignement occidentaux.

Même si la situation est des plus confuses, il semble bien que «Monsieur al-Qaida» en Irak soit en situation difficile.
«Jouent contre lui deux dynamiques, explique Dominique Thomas, chercheur à l'EHESS (*),
un facteur interne avec une exaspération de certains segments de la guérilla irakienne devant sa violence indiscriminée ;
un facteur externe avec une volonté de la direction d'al-Qaida de le remettre à sa place.»

Les attaques anti-chiites critiquées

Sur le premier point, irako-irakien, l'heure est à la recomposition de la guérilla irakienne.
Un certain nombre d'organisations qui s'appuient essentiellement sur de la ressource «locale»
– anciens du parti Baas et des services de sécurité de Saddam – sont montées en puissance.
«Ces groupes, comme l'Armée des moudjahidins, les Brigades Révolution 20 et bien sûr l'Armée islamique en Irak,
se démarquent de plus en plus de la stratégie d'al-Qaida, confirme une source de renseignement.
Ils s'opposent aux assassinats ciblés d'Irakiens et aux attentats meurtriers pour les civils, extrêmement impopulaires.»

La tension s'est cristallisée autour des événements de Ramadi, cette ville «chaude» du triangle sunnite.
Des djihadistes internationaux sont entrés en conflit ouvert avec plusieurs groupes tribaux,
après l'attaque d'un commissariat et d'un bureau de recrutement. Suite à ces violences, plusieurs militants proches d'al-Qaida ont été éliminés.
«De nombreuses voix prônent un recentrage sur des objectifs militaires, américains ou irakiens», poursuit la même source.
La récente stratégie américaine, consistant à engager un dialogue indirect avec des groupes rebelles «modérés»
– par le biais d'oulémas et de notables sunnites – a encore avivé les tensions.

Côté Internationale djihadiste, les temps seraient à la reprise en main. «Les derniers échanges entre Ayman al-Zawahiri
(NDLR : l'idéologue d'al-Qaida) et Zarqaoui, a priori authentifiés, témoignent d'une critique sévère du chef d'al-Qaida en Irak,
poursuit Dominique Thomas, notamment des attaques anti-chiites qui éloignent de l'objectif principal, les Américains et leurs affidés irakiens.»

Al-Zawihiri exhorte aussi à une meilleure coordination avec les autres groupes irakiens.
Or, ce mouvement semble lancé avec la création récente du Conseil consultatif des moudjahidins d'Irak,
qui fédère plusieurs groupes djihadistes proches d'al-Qaida. «Son chef répond au nom de guerre d'Abdallah al-Rachid al-Bagdadi,
ce qui met en avant son origine irakienne», commente Dominique Thomas. Une nouvelle structure, donc, qui ne serait pas placée sous l'autorité de Zarqaoui.

(*) Auteur du Londonistan et Les Hommes d'al-Qaida, Editions Michalon, 2005.


L'apparition de ce "Conseil consultatif des moudjahidins d'Irak"
me paraît être une information intéressante également.





Fritz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauser



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Dissensions entre el-Zarkaoui et les insurgés irakiens.   Jeu 2 Mar 2006 - 9:53

Bonjour Fritz
La dissension entre les membres d’Al Qaida et le « résistance » irakienne n’est pas une découverte ni l’antagonisme chiites sunnites qui est vieux de quelques siècles…En théorie Zakaoui n’était pas à la base un agent d’Al Qaida mais un « indépendant » jordanien reconverti par les frères musulmans aux doctrines très proches du Wahhabisme . N oublions jamais que pour ceux-ci les chiites sont des apostats et qu’il est licite en conséquences de les tuer et de piller leurs biens. En fait si vous reprenez un livre des plus intéressant Al Qaida dans le texte . Il y est cité l’une de ses déclaration où il prône une lutte sans merci contre les chiites . Et c’est ici qu’il y a un gros lièvre . Théoriquement cet homme avait fait serment d’allégeance à ben Laden qui lui a toujours tenté d’établir au moins des ponts entre le deux branches de l’Islam . Maintenant se pose une question qui s’est servi de l’autre…Où sont ils manipulés par d’autres vaste horizon à explorer . La naissance d’un organe « unifié » de la résistance est une décision tactique tout au plus . La situation en Irak me fait penser à l’imbroglio yougoslave de la seconde guerre avec des résistants qui se haïssaient cordialement quant ils ne massacraient pas. Si j’en crois mes lectures sur le conflit afghan le schéma se reproduit les combattants arabes ne sont pas les bien venus, les fonds et les armes oui les hommes bien moins.D’autant plus qu’ils prônent un islam des plus rigoriste dans un pays qui a connu des années de laïcisation . Une des clefs de l’attitude de Zawahiri face au disciple rebelle est à chercher dans la quasi certaine obtention de facilités par l’Iran pour al Qaida et ses troupes . L’Iran ne pouvant admettre un massacre de chiite Qui entraînerait une guerre civile il veulent garder cette option pour une phase ultime du conflit qui le oppose aux américains . Maintenant la disparition ou la neutralisation de Zakaoui quel effet ? A mon avis guère important car il ne rempli qu’une fonction de porte-drapeau . Si jamais il a eu un rôle de coordinateur c’est en fonction des fonds qui lui étaient alloués par la nébuleuse al Qaida , elle veut s’en débarrasser rien de plus simple que de couper les subventions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fritz
Admin


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 24/09/2005

MessageSujet: el-Zarkaoui.   Ven 3 Mar 2006 - 15:09

Bonjour Mauser,


Citation :

La dissension entre les membres d’Al Qaida et le « résistance » irakienne n’est pas une découverte.

C'est vrai, mais on dirait que la césure entre les deux tend à s'aggraver.

Citation :

Zakaoui n’était pas à la base un agent d’Al Qaida mais un « indépendant » jordanien reconverti par les frères musulmans aux doctrines très proches du Wahhabisme.

Effectivement, Zarkaoui était bel et bien un indépendant.
Reconverti au wahabbisme par les Frères ?
C'est à vérifier. Les Frères inbt-ils une branche en Jordanie ?
Sont-ils réellement wahabbites ?
En tout cas, il ne me semble pas que la branche mère, celle d'Egypte,
le soit. Mais je me trompe peut-être. Tout cela est à vérifier.

Citation :

N'oublions jamais que pour ceux-ci les chiites sont des apostats et qu’il est licite en conséquences de les tuer et de piller leurs biens.

Le Coran ne prévoit rien de particulier en cas d'apostasie.
Seuls deux hadîths affirment qu'il faut tuer les apostats
- et pas spécialement piller leurs biens, mais bon...
Cela dit, les chiites sont-ils considérés comme des apostats par les les sunnites ?
Pas certain. Après tout, les chiites ne renient ni Dieu ni l'Islam.
Ils ne contestent que l'autorité morale séculière sur la communauté des croyants.
Ce qui n'en fait pas des apostats, du moins à première vue.

Voici les deux hadîths en question :

"Le sang d'un musulman, qui accepte qu'il n'y a d'autre Dieu qu'Allah et que je suis Son prophète,
ne peut être versé que dans trois conditions:
en cas de meurtre, pour une personne mariée qui s'adonne au sexe de manière illégale,
et pour celui qui s'éloigne de l'islam et quitte les musulmans
".

Ce qui n'est pas le cas des chiites.

(Sahîh Bukhari, vol. 9, livre 83, numéro 17, rapporté par Abdullah)

"Celui qui change de religion, tuez-le".

Passer du chiisme au sunnisme ne signifie pas changer de religion,
car les chiites ne renient pas ce qui définit la religion,
soit la croyance en Dieu et l'obéissance au Coran.

Citation :

En fait si vous reprenez un livre des plus intéressant Al Qaida dans le texte . Il y est cité l’une de ses déclaration où il prône une lutte sans merci contre les chiites.

Ah bon ? Qui a dit ça ? Il me semble que pour sa part, ben Laden
n'a jamais prôné la guerre contre les chiites.
Et même que la haine viscérale d'el-Azkaoui contre ces derniers
était au départ un obstacle à sa collaboration avec ben Laden.

Citation :

Et c’est ici qu’il y a un gros lièvre . [...] Maintenant se pose une question : qui s’est servi de l’autre ? …

D'après mes informations, ce sont les talents d'organisateur d'el-Zarkaoui
qui ont convaincu ben Laden d'accepter la fusion du groupe Zarkaoui
avec el-Qaïda et de passer l'éponge sur sa phobie anti-chiite
et sur son profil de délinquant illettré qui, paraît-il,
déplaît profondément à ben Laden, qui est un lettré plutôt aristocratique,
soit l'exact inverse.

Citation :

La naissance d’un organe « unifié » de la résistance est une décision tactique tout au plus.


Très probable. Mais une décision tactique peut très bien avoir un impact
sur la guerre. A condition qu'elle soit mise en pratique,
ce dont on peut douter compte tenu du contexte culturel
et de la farouche indépendance des groupes de résistance entre eux.


Citation :

Zakaoui [...] ne remplit qu’une fonction de porte-drapeau.

J'ai pourtant lu que ses activités en Irak avaient montré qu'il était un bon organisateur.


Citation :

Si jamais il a eu un rôle de coordinateur c’est en fonction des fonds
qui lui étaient alloués par la nébuleuse al Qaida ;
si elle veut s’en débarrasser rien de plus simple que de couper les subventions

Certes. Mais el-Zarkaoui sévissait déjà en Irak avant même
d'être absorbé par el-Qaïda. Cela signifie qu'il possède ses propres sources de financement.

Citation :

[...]quasi certaine obtention de facilités par l’Iran pour al Qaida et ses troupes . [...]

C'est la première fois que j'entends parler de cela !





Fritz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mauser



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 06/10/2005

MessageSujet: Re: Dissensions entre el-Zarkaoui et les insurgés irakiens.   Ven 3 Mar 2006 - 18:50

Bonjour Fritz
Je ne me suis pas exprimé correctement pour le livre Al Quaida dans le texte Je parlais évidemment d'un texte de Zarkaoui et pas d'OBL
ou Zawahiri . Le prmier yant essayé justement d'établir des
liens avec les chiites
Pour les facilités j'évoquais ici un certain nombre d'articles qui
mentionnent la présence de membres du groupe en Iran . Info
à vérifier mais comment ?
Les frères musulmans ont essaimés dans tout le moyen orient
après la grande répression nassérienne . Pour le lien avec les Wahabbites
ils évoquent souvent le même exégète du coran Ibn Tayeb ? Qui
est le plus rigoriste de tous avec le fondateur du wahabbisme
Pour l'antagonisme sunnites chiites j'avoue ma faute j'ai simplifié
mais pour les wahabbites ils sont bien des apostats . Un peu comme
si l'on demandait à intégriste de ce prononcer sur la qualité de catholique des protestants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fritz
Admin


Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 24/09/2005

MessageSujet: Frères et wahabbisme.   Ven 3 Mar 2006 - 22:15

Bonjour Mauser,


Qui ce Ibn Tayeb est-il ? Je ne trouve quasi nulle trace de lui sur le web,
hormis une URL qui mentionne discrètement son existence,
mais qui, par contre, semble effectivement indiquer qu'il s'agit
d'un commentateur averti du Coran.

Mais à part ça, rien. Un problème d'orthographe du nom ?

Je n'arrive pas à trouver non plus d'informations sur un lien
entre les Frères et le wahabbisme.

Par ailleurs, le wahabbisme est une branche de l'Islam sunnite
hanbalite saoudien, alors que le mouvement des Frères est, lui, né en Egypte,
où l'école sunnite prédominante n'est pas l'école hanbalite
saoudienne, mais l'école égyptienne hanéfite. Du moins me semble-t-il.





Fritz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dissensions entre el-Zarkaoui et les insurgés irakiens.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dissensions entre el-Zarkaoui et les insurgés irakiens.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La NRF à Caen.
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» Est-ce que votre BC ferme entre Noël et le Jour de l'an?
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"
» Les sorties entre collègues...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix :: Général-
Sauter vers: