Phoenix

Le monde et le pouvoir
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Iraq: détournements d'argent sans précédent (ou presque...)

Aller en bas 
AuteurMessage
Thermic



Nombre de messages : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 18/09/2005

MessageSujet: Iraq: détournements d'argent sans précédent (ou presque...)   Lun 19 Sep 2005 - 17:05

Bonjour,


Courage rare et exemplaire ou attitude suicidaire ? On peut se poser la question au vu des révélations de l’actuel ministre des finances irakien Ali Allawi. En tout cas ce n’est pas triste.

Selon Ali Allawi plus d'un milliard de $ aurait été détourné du ministère de la défense. Cet argent était destiné à équiper les membres de la nouvelle armée irakienne dont le sous-équipement est dénoncé depuis longtemps. Ce détournement serait selon lui le plus important de l'histoire. Il ajoute que 500 à 600 millions de $ auraient également été détournés dans d'autres ministères.

Pour Ali Allawi ce vol soigneusement planifié laisserait les forces irakiennes totalement désarmées et sans autre solution que de compter sur l'appui américain. Ce qui condamnerait tout retrait, même partiel, des troupes américaines.

Toujours selon M. Allawi les contrats étaient suspects à de nombreux égards. Ils auraient été passés sans appel d'offre au Pakistan et à la Pologne et auraient été signés dans une société basée à Bagdad au lieu de l'être auprès des fournisseurs étrangers (en général l’Etat ou des compagnies d’état) comme cela se fait normalement. Mieux: le versement des fonds provenant de la Banque Centrale aurait été effectué avant livraison et avec une grande rapidité. Ce qui de l'aveu même du Ministre des Finances est particulièrement rare en Irak.

Il semblerait toutefois que les Irakiens n'aient pas perdu grand chose en ne recevant pas les équipements commandés. Le fournisseur polonais devait livrer des hélicoptères de fabrication soviétique vieux de 28 ans et tellement usés qu'ils étaient destinés à la casse depuis 3 ans !
Quant aux véhicules blindés les balles d'un vieil AK-47 suffisaient largement à perforer leurs blindages.
La liste ne s'arrête pas là puisqu'en lieux et place de la dernière version des fusils-mitrailleurs MP5 américain à 3500$ pièce ce sont de mauvaises copies égyptiennes à 200$ pièce qui auraient malgré tout été livrées.
D'autres véhicules blindés, apparemment livrés eux aussi, auraient été abandonnés sur place tellement ils perdaient de l'huile.
Et enfin, des munitions en 7.62 ont été acquises pour la coquette somme de 16 cents la cartouche au lieu des 4 à 6 cents facturés normalement.

Ces commandes douteuses ont été passées par des officiels irakiens de haut rang appartenant au ministère de la défense et nommés à leur poste par les Américains. Ils se défendent en déclarant ne pas comprendre comment tout cela a pu passer inaperçu auprès des contrôles américains.
Des membres du gouvernement irakien suggèrent que les officiels irakiens impliqués ne seraient que des hommes de paille et ils avancent que l'armée ou les services de renseignements américain ont joué un rôle déterminant dans toute cette affaire.

Un premier rapport d'audit avait été remis au premier ministre Al-Jaafari en mai. A l’époque la perte n’était encore que de 300 millions. L’étendue des détournements n’est apparue que graduellement.
Le ministre des finances ajoute « que si l’on compare les montants volés au budget de la défense on constate que c’est près de 100% du budget qui a été détourné ».

M. Ali Allawi souligne également que sous le gouvernement précédent, le gouvernement intérimaire d’Iyad Allawi (à ne pas confondre) appointé par les EU c’étaient près de 2 milliards qui avaient disparus en huit mois des différents ministères. Principalement des ministères de l’électricité, des transports et de l’intérieur. Ceci explique pourquoi la rénovation du réseau électrique reste lettre morte 29 mois après la chute de Saddam Hussein.

Alors que l’on a reproché à l’ONU des détournements équivalents sur une période de plus de 6 ans M. Allawi fait remarquer que la même somme a disparu en moins de 8 mois alors que les EU étaient bien mieux placés que ne l’était l’ONU à l’époque.
Les principaux responsables des détournements du gouvernement précédent, de petits hommes d’affaires qui avaient quitté l’Irak depuis des années, sont injoignables aujourd'hui. Ils sont probablement réfugiés en Jordanie.
Mieux, Paul Bremer alors vice-roi d’Irak, maintien qu’il n’a jamais entendu parler d’eux.


Rappel : on se souvient qu'à l'époque où Ahmed Chalabi bénéficiait encore des grâces du Pentagone plus de 300 millions de $ supposés servir à équiper les troupes et la police irakienne avaient été transportés en cash jusqu'à Beyrouth d’où ils avaient mystérieusement disparus.
Pour peu qu’il y en ait une la conclusion de cette affaire ne me semble pas avoir été suivie par les médias. Elle semble être tombée dans les oubliettes de l'histoire et montre en tout cas que les vieilles et bonnes traditions ont la vie dure. Là où il y a une guerre en cours il y a également de nombreuses opportunités de faire fortune rapidement. A condition de connaître les bonnes personnes !


Thermic.


sources: je précise que cette histoire reste pour l’instant confidentielle. Nulle trace ailleurs qu’ici :

What has happened to Iraq's missing $1bn?
http://news.independent.co.uk/world/middle_east/article313538.ece

‘Miljard dollar verdwenen bij Iraaks ministerie van Defensie’
http://www.volkskrant.nl/buitenland/1127108713076.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jomini



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Iraq: détournements d'argent sans précédent (ou presque...)   Mar 7 Aoû 2007 - 1:02

Citation :
NEW YORK (AP) - Un ancien ministre des Finances irakien a affirmé, lors d’une entretien télévisé, dimanche 22 octobre 2006, que d’anciens responsables gouvernementaux ont dérobé jusqu’à 800 millions de dollars (634 millions d’euros) qui étaient destinés à équiper l’armée irakienne.

L’ancien ministre, Ali Allawi, a affirmé à l’émission "60 Minutes" de la chaîne américaine CBS que ce détournement, opéré par le biais de ventes d’armes frauduleuses, est "l’un des plus grands vols de l’histoire" et que d’anciens responsables irakiens corrompus "courent le monde en se cachant". M. Allawi n’a pas nommé ces responsables. Cependant, des enquêteurs irakiens s’intéressent actuellement à plusieurs accords portant sur des armes et des équipements militaires négociés par un agent d’approvisionnement, Ziad Cattan, ainsi que d’autres responsables militaires.

"60 Minutes" affirme également que des enregistrements obtenus auprès d’un ancien collaborateur de M. Cattan contiennent des propos de ce dernier au sujet d’importants pots-de-vin payés à des responsables irakiens. M. Cattan, qui est recherché par les autorités irakiennes et vit à présent à Paris, a été interviewé pour la même émission et a déclaré que ces enregistrements avaient été trafiqués.

Associated Press


Remarques :
- au moment de ces allégations Ali Allawi n'est plus ministre des finances depuis les élections de janvier 2005
- le cousin de Ali Allawi n'est autre que l'ex-premier ministre Iyad Allawi, membre lui aussi du gouvernement intérimaire, et lui aussi évincé en janvier 2005
- l'oncle de Ali Allawi n'est autre que le sulfureux Chalabi.

En bref, ces informations sont à prendre avec des pincettes. Nous pouvons leurs prêter des intentions de dénigrement vis à vis du gouvernement élu afin de le discréditer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Iraq: détournements d'argent sans précédent (ou presque...)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vivre sans argent
» Peut-on vivre sans argent
» Vivre avec peu d'argent
» A boire sans soif ! (Shweppes pêche light)
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phoenix :: Général-
Sauter vers: